Français et Littérature au lycée

SECONDE

Le Français au lycée se tourne désormais vers la Littérature. Une page se tourne avec le collège normalement plutôt axé sur la maîtrise, parfois relative, de la langue : syntaxe, vocabulaire, lectures.

Des changements assez profonds

En Seconde, on ferme le livre du collège pour en ouvrir un nouveau, celui du lycée et découvrir tout autre chose qui nécessite des changements :

  • De méthodes de travail
  • De modes de lectures des Oeuvres littéraires, et de nature de ces oeuvres
  • De rythme de travail
  • Découverte de nouveaux exercices de Français
  • Changement de la notation  : facilement 2 à 3 points de moins dans les notes de lycée : changement d’échelle et de critères
  • Il ne suffit plus d’apprendre par coeur le cours et de le réciter : il devient davantage un outil pour développer une pensée de plus en plus autonome.
  • Chercher à mieux se connaître  : plutôt Littéraire ? Scientifique ? Esprit pratique ?
  • Réfléchir à son orientation
  • A ses études après le BAC : si l’on vise des études universitaires ( BAC + 5 ) penser déjà à construire sa réussite dès la Seconde.
  • Commencer à se responsabiliser face au travail personnel .

Découverte de nouveaux exercices de Français plus techniques et tournés vers la Littérature

  • L’explication de texte ( explication dite « analytique » ) : comment trouver l’idée directrice d’un texte, son plan, construire le brouillon de son explication, analyser le texte grâce à des procédés stylistiques, ne pas raconter ni paraphraser, bien dégager les enjeux thématiques et littéraires du texte : non pas ce qu’il dit, mais ce qu’il signifie.
  • Le commentaire composé  : comment structurer un plan de commentaire qui ne suive pas l’ordre du texte ? Comment trouver des arguments pour bien démontrer ces idées présentes dans le texte ? Comment s’appuyer sur des procédés stylistiques et des citations pour ne pas raconter mais là aussi dégager les enjeux thématiques et littéraires ? Comment gérer le brouillon par rapport au propre ? Comment prendre des notes des mots-clefs sans tout rédiger ?
  • L’Argumentation  : comment démontrer des idées et pas seulement les signaler ou les affirmer ? Comment convaincre ?
  • Initiation à la dissertation  : à partir d’une question sur un genre littéraire ou une oeuvre, ou une question sous forme de discussion, comment construire un plan qui bâtisse une vraie démonstration qui s’enchaîne bien et réponde rigoureusement à la question ?
  • Quelques grands repères dans l’Histoire de la Littérature et la découverte des mouvements littéraires

Découvertes de lectures d’oeuvres littéraires plus étoffées qu’en collège

  • Lectures des oeuvres étudiées en classes
  • Mais aussi [*lectures personnelles *] tirées de bibliographies de lycée.
  • Savoir se dégager un temps de lecture quotidien  : par exemple 1/2 heure le soir avant de dormir. Régulièrement, on fait ainsi du chemin pour construire sa culture générale et développer sa capacté de lecture et son vocabulaire.

PREMIERE

En Première, un élève littéraire a plusieurs orientations possibles : il faut choisir l’orientation la plus conforme à ses talents et à ses goûts et prendre les spécialités et options qui correspondent le mieux à ce que l’élève préfère et fait le mieux :

PREPARATION AU BAC DE FRANÇAIS ECRIT / ORAL :

  • Explications de textes : pour l’oral mais aussi préparation aux commentaire composés à l’écrit et aux constructions de dissertations.
  • Commentaire composé
  • Dissertation
  • Gestion des questions préalables aux deux exercices au choix au Bac.
  • Entraînement à l’oral pour présenter des explications de textes analytiques : 25 minutes de préparation, 10 minutes d’explication, 10 minutes d’entretien.

TERMINALE

  • Poursuite des lectures lectures personnelles variées : voir bibliographie indicative ci-joint.
  • Découverte de la PHILOSOPHIE

L’un des mythes tenaces est celui qui voit dans la philosophie une matière abstraite aux notes très aléatoires.

Or, c’est assez faux.

Comme les autres disciplines littéraires, la philosophie exige :

  • Une bonne capacité de lecture et d’abstraction littéraire.
  • Une grande rigueur dans les méthodes des exercices de commentaire et de dissertation.
  • Une bonne capacité rédactionnelle, de la précision et de la rigueur dans les notions, l’expression, le vocabulaire et la syntaxe
  • Une préparation méthodique, régulière et efficace

Il est rare qu’un bon élève de Terminale ait une mauvaise note en philosophie.
Mais il est aussi certain qu’un élève qui ne connaît ni bien son cours ni les notions, ni les méthodes des exercices et qui ne possède pas un bon niveau d’expression ne peut espérer avoir une bonne note.

En dehors de vos cours et des conseils de lecture de vos professeurs, je vous indique deux ouvrages que je trouve bien faits.

Voir ci-dessous :

Voir également les articles :