Les secouristes du Littré

Ce lundi 18 janvier, les élèves du lycée sapeurs pompiers volontaires (SPV) ont rencontré la presse locale pour leur présenter leur projet de secourisme au lycée.
Durant l’année 2019-2020 plusieurs élèves sapeurs pompiers volontaires ont remarqué que les arrivées des secours au lycée étaient compliquées : délais, communication, erreur de localisation. Ces sapeurs pompiers volontaires et internes ont proposé leurs services sur leurs heures de temps libre. L’exercice de ce secours est totalement bénévole.
Pendant le confinement du 17 mars au 5 juin l’idée a fait son chemin. Ces jeunes très motivés ont décidé de repenser le secours au Lycée pour compléter le dispositif préexistant : deux infirmières, avec une continuité en pointillés vu leurs charges de travail, plusieurs AED Assistants d’éducation formés au PSC1 mais peu d’intervenants efficaces lors d’un malaise ou d’un accident. En fin d’intervention le compte rendu communiqué au chef d’établissement et pour prévenir les parents de la victime montrait que la chaîne des secours est mise à mal entre identifier la personne, attendre un diagnostic et passer à l’action, soit l’infirmerie soit le 15. Trop peu d’adultes et d’ailleurs mal connus et reconnus sont à même de maîtriser des actions de secours dans l’établissement. La population française est mal formée malgré l’action du Ministère de l’éducation Nationale.
L’ambition est donc de renforcer la chaine de secours avec des jeunes formés et expérimentés aux gestes de secours, seul ou en équipe : les sapeurs pompiers volontaires le sont et nous en avons plusieurs dans le lycée, dont certains dans l’internat.
Deux élèves SPV sont à l’origine du projet, rejoints ensuite par deux autres et épaulés par un conseiller principal d’éducation, formateur SST sauveteur secouriste du travail et moniteur PSC1, Prévention des secours civiques de 1er niveau : M. Alain Thomasse.
Les formations au lycée sont actuellement suspendues par l’autorité académique en raison de la pandémie, les formations chez les pompiers continuent, c’est le cœur de leur métier, les élèves volontaires les suivent et se forment.
Nous avons commencé l’année 2020-2021 avec plus de 1200 élèves, des sections sportives et des activités sportives tout au long des journées et des sorties UNSS. Sous l’autorité du chef d’établissement, le projet s’est construit : les sapeurs pompiers volontaires ont contacté les différents acteurs de l’établissement pour monter le projet, trouver des fonds, acheter du matériel pour le viabiliser, obtenir l’accord de fonctionnement et élaborer la procédure de secours pour aider l’infirmerie, la vie scolaire, l’internat, l’UNSS et les sections sportives. Un rythme effréné pour tester le dispositif et pouvoir être à l’action.
M. Alain Thomasse a cumulé les subventions et les reliquats liés au secourisme. Un dossier élaboré pour la demande d’aide financière extérieure, présenté à la MGEN de la Manche et à l’Association du Souvenir Français, a permis le financement de 2 sacs de secours. Un est déposé au bureau de Vie scolaire, l’autre à la jonction des deux internats pour les soirées.
Le plan de secours à la personne :
Les jeunes sapeurs pompiers ont mis en place un réseau de talkies pour alerter ceux d’entre eux disponibles en cas d’accident repéré. Une procédure actuelle prévient la vie scolaire et l’infirmerie. Les CPE sont informés également.
L’appel commence à partir du bureau de la vie scolaire, les AED appellent au secours le SPV le plus proche et libre. Celui-ci se rend à la vie scolaire pour prendre le sac de secours et intervenir précocement sur la ou les victimes. L’infirmière arrive suivant sa présence et sa disponibilité, l’évaluation des SPV valide en amont pour établir l’urgence et appeler ou non, le 15. Le diagnostic précoce améliore la chaîne des secours, rassure la victime, apaise le climat souvent anxiogène autour d’un accident.
Neuf jeunes sont identifiés à ce jour et constituent le réseau, une dixième en formation. La communauté éducative est aujourd’hui informée de ce soutien unique en son genre à notre connaissance. Les mercredis après midi et lors des sorties sportives suivant la disponibilité il sera possible de faire un accompagnement sur les terrains (compétitions actuellement suspendues).
Ce projet mis au point durant les mois de septembre et octobre 2020, les SPV ont commencé des interventions avec plusieurs appels au 15 et à leur caserne locale d’Avranches.
C’est un nouveau départ pour l’action citoyenne et civique dans les établissements. Renforcer la connaissance auprès des jeunes lycéens des engagements de certains dans les sapeurs pompiers et être utile au delà des gardes et des formations liées à leurs engagements ne pourront que susciter des vocations pour l’avenir.

Marwan Béchame, et les SPV du Lycée
Alain Thomasse, CPE

Les articles de presse
PDF - 1.6 Mo
Ouest-France
PDF - 3.1 Mo
La Manche Libre
PDF - 1.3 Mo
La Gazette

Documents joints