Accueil > Action Culturelle > Théâtre

Articles

  • MACBETH FATUM

    Macbeth Fatum : Une pièce maudite ?
    Cinq classes de première ont failli ne pas pouvoir assister à la représentation de la pièce de Shakespeare, car la troupe du théâtre des Crescite a multiplié les malheurs durant les répétitions de cette pièce dont il ne faut pas prononcer le nom, qu’il faut appeler "la pièce écossaise" : costumes et décors volés, jambe cassée, comédiens absents….Pièce dans la pièce, les élèves ont cru un instant au jeu des comédiens qui les interpellaient sur scène, qui fuyaient le plateau à cause d’une alerte incendie retentissante....Heureusement il restait cinq formidables comédiens bien (...)

  • TERMINUS - SAISON CULTURELLE Carte @too : DERNIERE ETAPE

    Vendredi 24 mars s’est joué au lycée Terminus, la forme nomade du parcours Un tramway nommé désir en présence des deux classes de première (105 et 107) inscrites au dispositif.
    Stéphanie Noël de la compagnie DODEKA a imaginé une suite à la pièce de Tennessee Williams et est venue la présenter aux élèves du lycée Littré.
    La comédienne a su mêler dans sa mise en scène des reprises du Tramway et des scènes inédites en les intercalant avec des enregistrements sonores et des accompagnements à la guitare.
    Pendant une petite heure, les élèves ont partagé à nouveau la vie de Blanche, internée en hôpital (...)

  • AVANT DERNIERE ETAPE DU PARCOURS : Un tramway nommé Désir de Tennessee Williams -

    Vendredi 17 mars les élèves de 105 et de 107 ont assisté à la représentation au théâtre d’Avranches de la pièce écrite par Tennessee Williams.
    Après une longue séparation, Blanche Du Bois vient de s’installer chez sa sœur, Stella, mariée à Stanley Kowalsky et qui vit dans le quartier pauvre de « Champs-Elysées », à la Nouvelle-Orléans. D’emblée, le gouffre entre les deux mondes est spectaculaire. Dans l’appartement bon marché où vit modestement ce couple d’amoureux, Blanche, issue d’une famille d’aristocrate du Sud, affiche son snobisme, sa délicatesse, une apparente pureté mais avant tout son mépris envers sa (...)

  • Les BAS-FONDS de Maxime Gorki

    Vendredi 10 mars soir, une quarantaine de lycéens de tous niveaux (de la seconde à la terminale) ont pu découvrir Les Bas-fonds de Maxime Gorki d’après la traduction d’André Markowicz, adaptée et mise en scène par Eric Lacascade au Théâtre National de Rennes.
    Les élèves ont pu assister à une très belle mise en scène. L’ambiance était très sombre du fait de la misère des personnages décrits : acteur alcoolique, bourgeois ruiné, ouvrier au chômage, voleur en cavale, ancien prisonnier, filles en détresse amoureuse,... comment envisager l’avenir quand on n’a plus rien. Faut-il croire en l’Homme ? Faut-il se (...)

  • TARTUFFE

    6 février, par Emmanuelle NAUDI-MEUDEC

    Ce vendredi 3 février, l’ensemble des 10 classes de seconde générale et une classe de première technologique ont pu assister à la représentation de Tartuffe de Molière, mise en scène par Mario Gonzales de la Compagnie Clin d’Oeil et du Collectif Masque.
    Les six comédiens qui jouaient l’ensemble des personnages de cette pièce en 5 actes portaient tous des masques. Les élèves ont pu reconnaître dès la première scène Mme Pernelle (mère d’Orgon) et Elmire l’épouse d’Orgon. Ensuite, ils ont fait la connaissance de Cléante, le beau-frère d’Orgon, de Damis (le fils d’Orgon) sans oublier Dorine, la suivante de Mariane (...)

0 | 5 | 10