Accueil ::> Elèves ::> Voyages & sorties ::> Projets ::> Encylcopédie de Diderot et Littré, tome 3 - Entre encres et papiers

Encylcopédie de Diderot et Littré, tome 3 - Entre encres et papiers

lundi 6 février 2017, par Claude Herrier, Emmanuelle NAUDI-MEUDEC.

A votre avis, quel point commun y a-t-il entre un saumon, une capitale, un lingot et un marbre ? Les élèves de la 207 et de 2PRO qui se sont rendus le mardi 24 janvier à Condé-Noireau, peuvent maintenant vous répondre. Ce sont des termes utilisés dans le monde de l’imprimerie.

Les élèves de la 207et de 2PRO sont allés à Condé sur Noireau pour une visite de l’imprimerie offset Corlet et du musée de l’imprimerie.
Dans le cadre du travail effectué en AP sur l’Encyclopédie, cette visite les a sensibilisés aux métiers de l’imprimerie, et leur a fait découvrir l’imprimerie ancienne de Gutenberg, des machines comme la Linotype, la machine à bras ou la machine à pédale. Ces vieilles machines sont en parfait état et fonctionnent, actionnées par des retraités de l’imprimerie Corlet, passionnés par leur métier.
Ils ont découvert également les presses ultra-modernes de l’imprimerie Corlet, qui fonctionnent 7jours/7 et 24h/24. Les métiers des anciens retraités n’existent plus, ce sont maintenant des conducteurs qui lancent les machines et les programment.

Témoignages des élèves :

« La visite du musée était intéressante : pouvoir échanger avec des personnes ayant travaillé dans l’imprimerie depuis le milieu du XXe siècle était enrichissant. »
« Dans le musée, j’ai beaucoup aimé le fait que ce soit des personnes qui ont vécu le métier d’imprimeur qui nous fassent visiter. Elles nous ont expliqué leur vie, leur travail. Voir les anciennes machines nous a fait revenir en arrière et nous mettre dans la peau des anciens ouvriers. »
« Je ne pensais pas que les machines étaient aussi difficiles d’utilisation. »
« Ce qui m’a le plus étonnée, voire impressionnée, c’est l’évolution de ces trois machines qui servaient à imprimer des affiches. La première permettait de faire une seule affiche publicitaire en peu de temps, à la main. La deuxième permettait d’accélérer le mouvement, l’imprimeur est debout et pédale en mettant son pied sur une plaque en bois et insère les feuilles une à une. Enfin, la troisième machine est électrique, et n’a plus besoin de l’homme, sauf pour ajouter des feuilles ou accélérer la cadence, ce qui est absolument impressionnant. »
« Ce qui m’a vraiment plu, c’est quand j’ai pu imprimer moi-même une affiche avec une ancienne machine à bras. »
« A l’imprimerie Corlet, les conditions de travail sont rudes. En effet, c’est un endroit très bruyant avec des machines impressionnantes. Nous ne pensions pas qu’autant d’étapes étaient nécessaires pour imprimer un livre. »
« Au premier étage du musée, il y a des Unes de journaux de 1865 à aujourd’hui. On peut voir l’évolution : nombre de colonnes, apparition des couleurs et des photos sur un siècle et demi ! »
« La gérante du musée et les retraités nous ont accueillis avec des activités ludiques et intéressantes. »

A visiter de suite !