Accueil ::> Action Culturelle ::> Saison culturelle cart’@too - Deuxième étape du parcours : suite des ateliers (...)

Saison culturelle cart’@too - Deuxième étape du parcours : suite des ateliers de pratique autour de la forme nomade

vendredi 2 décembre 2016, par Emmanuelle NAUDI-MEUDEC.

2e Atelier de pratique théâtrale pour les classes de 105 et de 107

Cette fois-ci, la comédienne Stéphanie était accompagnée d’une autre partenaire, Sarah, comédienne, chanteuse et responsable du son pour la compagnie DODEKA.
Cette semaine, l’atelier portait sur la « petite forme », le spectacle nomade qui sera joué au lycée fin mars : Terminus . Ce spectacle est inspiré de la pièce Un tramway nommé désir de Tennessee Williams. La compagnie Dodeka a imaginé une suite avec quatre personnages : Blanche, sa sœur Stella, Mitch l’amoureux de Blanche et le docteur qui s’occupe de Blanche hospitalisée en psychiatrie.
Dans Terminus, nous allons retrouver Blanche qui n’a pas vu sa sœur Stella depuis très longtemps, cette dernière se sent coupable de l’internement de sa sœur.
Nous y trouverons trois niveaux de lecture :
- ce qui se passe dans la tête de Blanche : situation rêvée, scènes fantasmées ;
- ce qui se passe dans la réalité : scènes avec le médecin, retrouvailles entre les deux sœurs ;
- ce qui s’est passé : scènes de flash-back mais légèrement modifiées par Blanche pas toujours lucide.
Sur scène, il y aura 3 comédiens, deux femmes et un homme qui jouera tour à tour Mitch et le médecin, ce qui entretiendra le mélange dans la tête de Blanche.

Au début de l’atelier, les deux comédiennes ont proposé aux élèves de la classe des jeux d’’échauffement.
1er exercice : chacun, jambes bien campées au sol, chauffe ses mains puis va réveiller l’ensemble de ses muscles : plexus, épaules, dos, bras, jambes etc.

2e exercice : les élèves se séparent en 2 groupes sur deux lignes face à face, chacun d’eux propose une émotion en marchant et la modifie au moment de la connexion avec celui qu’il croise. La connexion devant engendrer une transformation de l’émotion ( joie, tristesse, colère, mépris, etc. ).

3e exercice « le jeu des étreintes » , jeu qui repose sur la vigilance et la précision.
C’est un travail sur l’engagement et la rencontre. Les élèves sont disséminés partout dans la salle et un premier élève désigné court étreindre un de ses camarades qui doit réussir à se dégager et ensuite, à son tour, étreindre un autre élève, etc.

Au bout d’une demi-heure, les deux comédiennes séparent les élèves en 8 groupes de 5 ou 4 élèves ( 2 ou 3 filles et 2 garçons). Les garçons ont pour mission de jouer le docteur et Mitch, les filles Stella et Blanche.
Les élèves masculins doivent imaginer la scène où Stella rencontre le psychiatre qui doit l’autoriser ou non à voir sa sœur internée. Les comédiennes donnent les premières répliques :
Le docteur : « - Elle est un plus calme aujourd’hui ».
Stella : « - Alors, je peux y aller ».

Les filles sont chargées d’imaginer la scène de retrouvailles entre les 2 sœurs qui commence ainsi :
Blanche : « - Qui êtes-vous ? »
Stella « - Ne fais pas l’idiote, c’est moi, ta soeur ».

Sarah et Stéphanie laissent un quart d’heure aux élèves pour écrire leur scène et la retenir.
Elles vont un peu compliquer le jeu en donnant à chaque groupe deux scènes supplémentaires à jouer et à intégrer comme ils le souhaitent à leurs scènes :
- première scène : scène rêvée de Blanche, un monologue où elle se se rappelle son mariage avec Mitch ;
- deuxième scène : flash-back entre Blanche et Mitch.

Les élèves ont une vingtaine de minutes pour se préparer, pour apprendre leur texte, imaginer l’ordre des 4 petites scènes.
Chaque groupe passe devant l’ensemble de la classe et tente de répondre aux corrections des deux comédiennes : parler fort et distinctement, être toujours face au public, respecter des temps de pause entre chaque scène, oser toucher l’autre, exprimer des émotions sur le visage et par les gestes.

Félicitations aux élèves, acteurs, metteurs en scène, spectateurs !